Pôle Saint-Hélier

A RENNES

lésion medullaireLa paraplégie par lésion médullaire résulte d'une atteinte de la moelle épinière et des racines ou encore d'une atteinte des racines de la queue de cheval :

La paraplégie est au sens strict une paralysie des deux membres inférieurs (atteinte dorsale, lombaire, sacrée)

On parle de tétraplégie en cas de lésion cervicale : tétra : quatre (membres) : les tétraplégies représentent environ un tiers des atteintes médullaires.

Les accidents (entre 1000 et 1500 par an) sont la première cause de lésion médullaire (le plus souvent des sujets jeunes (15-35 ans), plus fréquemment de sexe masculin. Cependant d’autres atteintes médicales de la moelle épinière peuvent survenir dans 25% des cas: origine vasculaire, inflammatoire, tumorale, infectieuse, malformative, dégénérative…conduisant au même tableau clinique selon le niveau de localisation : cervical, dorsal, lombaire, queue de cheval.

L'examen de la motricité volontaire et de la sensibilité permet de définir le niveau médullaire des lésions. Il a été codifié par l'American Spinal Injury Association, ce qui permet d'établir un score moteur et un score sensitif dit score ASIA. (de A à E)

Après un bilan précis du niveau de l’atteinte médullaire (ASIA),la prise en charge rééducative s’oriente sur les conséquences de cette lésion :

  • Troubles moteurs
  • Sensitifs
  • Vesico –sphinctériens et génitaux
  • spasticité
  • neurovégétatifs
  • prévention des risques cutanés (escarres) par perte de la sensibilité
  • douleurs neuropathiques

Une prise en charge pluridisciplinaire est organisée autour d’un  projet rééducatif personnalisé:

 

Rééducation : motrice en kinésithérapie, vésico sphincterienne en secteur de soins (apprentissage des sondages), travail de l’autonomie, des transferts, réeentrainement à l’effort

 

  • Explorations fonctionnelles respiratoire et urodynamique

  • Reeducation motrice en kiné…..

  • Explorations fonctionnelles…

  • Réadaptation en ergothérapie (adaptation des aides techniques : fauteuil roulant, domicile, voiture…mises en situation)

  • Réinsertion : au domicile, à la pratique du sport, activité professionnelle

  • Education thérapeutique du patient

  • Soutien psychologique

Lorsque cela est nécessaire

  • Prise en charge de la douleur (hypnose, consultation douleur et handicap)

  • Prise en charge de la spasticité : toxine, pompe  à baclofène, consultation de chirurgie

  • Orientation vers la consultation de chirurgie de réanimation de la main