Pôle Saint-Hélier

A RENNES

avc L’ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL (A.V.C.)

 

QU’ EST-CE QUE C’EST ?

 

L’AVC est une perturbation soudaine de l’irrigation du cerveau. 2 mécanismes peuvent être en jeu : Soit un arrêt de la circulation du sang par ischémie (80%), soit dans 20% des cas une hémorragie des vaisseaux. Les neurones du cerveau qui ne sont plus correctement irriguées meurent et entraînent des lésions souvent irréversibles. Les symptômes sont variables dépendants de la zone cérébrale touchée (survenue soudaine d’une paralysie, engourdissement  ou trouble de la sensibilité d’un coté du corps ou d’un bras ou d’une jambe, vertiges,troubles de la marche , troubles visuels, difficultés à parler, maux de tête très sévères sont les symptômes les plus fréquents). C’est une urgence absolue qui nécessite l’appel du SAMU 15 ou 112 pour être dirigé dans les 3h dans un centre spécialisé. Plus le diagnostic est précoce, plus le traitement adapté peut être rapide, moins le risque de séquelle définitive est important.

 

L’AVC est une maladie fréquente. 1 AVC survient en France toutes les 4 secondes.

En France, les AVC sont :

 

  • La première cause de handicap moteur persistant
  • La deuxième cause de déclin intellectuel
  • La troisième cause de mortalité.

 

 

Quelles en sont les conséquences possibles ?

  • Difficultés de langage
  • Diminution de la force, des capacités de  marche.
  • Troubles de la sensibilité. Trouble visuel.
  • Déséquilibre.
  • Vertiges.
  • Troubles urinaires.
  • Spasticité.

REEDUCATION :

. A la phase précoce, la rééducation accompagne la récupération neurologique naturelle qui est variable. Elle a pour but de favoriser la plasticité cérébrale, d’éviter les complications neuro orthopédiques et de faire travailler la motricité persistante. A Saint Hélier, elle s’appuie sur l’expertise de professionnels spécialisés coordonnés par le médecin rééducateur qui vous expose dès votre admission, en fonction de vos symptômes,   le projet thérapeutique élaboré.

Les possibilités de récupération sont fonction de la lésion initiale, de l’importance de  la souffrance cérébrale et du déficit neurologique.

 

READAPTATION –REINSERTION :

 

L’AVC  a souvent un retentissement socio professionnel et familial : retentissement au sein de la famille,du travail, de l’accessibilité de la maison, de la voiture, retentissement au sein du couple, retentissement financier et matériel, retentissement auprès des amis, modification des activités pratiquées avant l’AVC.

Dès que cela sera possible nous favoriserons la poursuite du projet thérapeutique en hôpital de jour pour retrouver des repères et travaillerons avec vous sur les changements à envisager pour retrouver une autonomie maximale.

 

POUR DIMINUER LE RISQUE VASCULAIRE :

 

 

  • Faire prendre sa tension au moins une fois par an (elle doit être inférieure à 14/9),
  • Veiller à son hygiène de vie (poids, alimentation, activité physique régulière),
  • Prendre le traitement prescrit en cas d’hypertension (le prendre tous les jours sans interruption),
  • Traiter les autres facteurs (diabète, hypercholestérolémie, trouble du rythme cardiaque, tabagisme…)

 

Des associations comme AVC 35 peuvent apporter une information aux patients et aux familles.